Le Timide à la cour

septembre 2016

mer 28
jeu 29
ven 30 Billets
en
ligne

octobre 2016

mar 4
mer 5
jeu 6 Billets
en
ligne
ven 7 Billets
en
ligne
sam 8 Billets
en
ligne
mar 11
mer 12
jeu 13 Billets
en
ligne
ven 14 Billets
en
ligne
sam 15 Billets
en
ligne
mar 18
mer 19
jeu 20 Billets
en
ligne
ven 21 Billets
en
ligne
sam 22 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Texte Tirso de Molina Mise en scène Alexandre Fecteau

Coproduction Théâtre Denise-Pelletier et Le Théâtre de la Banquette arrière

Billeterie grand public

Quitter son monde pour connaître ailleurs une vie meilleurevoilà ce à quoi aspire le berger Mireno. Il abandonne ses montagnes pour aller vers la ville, accompagné de son ami Tarso. Mais lors du périple, un certain Lorenzo, poursuivi par la milice pour une affaire de fraude, croise Mireno et lui prend ses habits de berger en échange des siens. Très vite, le naïf Mireno est appréhendé et emmené au palais du Duc pour y être jugé.

Là, il rencontre les deux filles du Duc, la rêveuse Séraphina et sa sœur cadette, la déterminée Magdalena, dont il tombe amoureux. Mais le paysan Mireno est plus timide que fraudeur. Comment alors déclarer ses sentiments et conquérir Magdalena ?

Écrite en 1611, cinq ans après le Don Quichotte de Cervantes, Le Timide à la cour est une des œuvres importantes du Siècle d’or espagnol. Cette comédie d’intrigue étonne par sa vivacité d’esprit, ses retournements imprévus, mais aussi parce que ses personnages féminins sont faits de chair, d’audace et d’impétuosité. De Molina, créateur du personnage de Don Juan, questionne le pouvoir et oppose les valeurs d’âme aux conflits qui règnent entre la cour, la noblesse et le peuple.

Le metteur en scène Alexandre Fecteau (Le NoShow, Les Fées ont soif) dirige les comédiens de La Banquette arrière (La Fête sauvage, Les Mutants, Damnatio memoriae) qui fêtent avec cette joyeuse allégorie les 15 ans de leur compagnie.

Équipe

Avec Sophie Cadieux,  Kim Despatis, Sébastien Dodge, Mathieu Gosselin, Renaud Lacelle-Bourdon, Roger La Rue, Anne-Marie Levasseur, Lise Martin, Éric Paulhus et Simon Rousseau

CONCEPTION ET COLLABORATION

Assistance / Adèle Saint-Amand
Régie / Dominique Cuerrier
Scénographie / Olivier Landreville
Costumes / Marc Senécal
Éclairages / André Rioux 
Environnement sonore / Éric Forget 
Maquillage - coiffures / Suzanne Trépanier
Accessoires / Jeanne Ménard-Leblanc
Direction technique / Victor Lamontagne
Assistance aux costumes / Pierre-Luc Boudreau
Assistance aux éclairages / Julie Laroche

Réalisation

Coupe et couture / Julie Sauriol
Réalisation du décor / Productions Yves Nicol      
Chargé de projet / René Ross
Patine des miroirs / Jonathan Charland
Patine du décor / Joanie D'Amours

Biographies

Le Timide à la cour
Crédit: Droits réservés

Tirso De Molina Auteur

Tirso de Molina (24 mars 1583 - 12 mars 1648), de son vrai nom Gabriel Téllez est l'un des grands auteurs de théâtre du Siècle d'or espagnol. Il est célèbre pour avoir écrit la première pièce de théâtre sur le personnage mythique de Don Juan, avant Molière : El Burlador de Sevilla.

On situe sa naissance à Madrid, mais on ignore tout de son enfance. Il entre au couvent de la Merci à seize ans et prononce ses vœux un an plus tard, en 1601. Après des études à Guadalajara et Salamanque, il réside en Galice et au Portugal, passe quelque temps à Séville, puis s'embarque pour Saint-Domingue où il restera deux ans.

Tirso de Molina fut un auteur fécond. Il écrivit 317 comédies de mœurs, d'intrigue, à caractères moraux et religieux. L'essentiel de son œuvre fut produite entre 1610 et 1625, période durant laquelle il jouit d'une très grande popularité comme homme de théâtre et fréquente assidûment la Cour et les milieux littéraires. Cette popularité est brusquement interrompue lorsqu'en 1624, une « Assemblée de Réforme » l'accuse, lui et d'autres auteurs, de corrompre les mœurs par des « comédies profanes ». Il est alors condamné à quitter la Cour et il lui est interdit d'écrire pour le théâtre. En 1632 il est nommé chroniqueur de l'Ordre de la Merci, puis commandeur du couvent de Soria. Il meurt en 1648.

Le Timide à la cour
Crédit: Jasmin Robitaille

Alexandre Fecteau Metteur en scène

Alexandre Fecteau est à la fois un metteur en scène et un auteur qui œuvre principalement dans la région de Québec.  Il a écrit et mis en scène les docu-théâtres L’Étape et Changing Room tous deux présentés au Théâtre Périscope puis à Montréal et Ottawa dans le cas de Changing Room.  En 2012, il a co-écrit et mis en scène La Date, puis Le NoShow en 2013, avec le Collectif Nous sommes ici, dont il assure la direction artistique.  En 2013 toujours, il a fait son entrée au Théâtre du Trident en signant la mise en scène de Rhinocéros de Ionesco, qui lui a valu une nomination pour le prix de la meilleure mise en scène des Prix d’excellence des arts et de la culture, en plus de recevoir le prestigieux Prix John-Hirsch attribué à un jeune metteur en scène dont le travail préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique.  En 2014, c’est lui qui a assuré la mise en scène au Théâtre de la Bordée de la pièce Les Fées ont soif de Denis Boucher, qui n’avait jamais été remontée depuis sa création dans le scandale au TNM en 1978.  En 2014 toujours, Le NoShow était présenté pour la première fois en Europe et il y retourne pour une tournée de 30 dates à l’automne 2015.  Entre temps, il recevait le Prix Oeuvre de l’année Capitale-Nationale remis par le CALQ pour le NoShow.

Le Timide à la cour
Crédit: Maude Chauvin

Sophie Cadieux Magdalena

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2001, Sophie Cadieux s’investit à fond dans le milieu théâtral montréalais. Au cours d’une résidence de trois ans à l’Espace Go, la comédienne y a posé un regard sur son rôle d’artiste, sur sa vie de femme et sur la trace qu’elle laisse à travers les traces des autres, et pour faire vibrer les projets artistiques d’Espace Go.

Elle a exploré entre autres les univers singuliers de Martin Faucher dans Blanche-Neige & la belle au bois dormant, celui de Marie Brassard avec la pièce La Fureur de ce que je pense, et finalement avec le texte de Virginia Woolf intitulé Au lit avec Virginia. Elle a fait partie de la distribution de La Ville, une mise en scène de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin. C’est en mars 2014 qu’elle a signé sa première mise en scène d’une pièce intitulée Tu iras la chercher, un texte de Guillaume Corbeil.

Dans son parcours théâtral alignant près d’une trentaine de titres, on l’a vue au TNM dans L’imprésario de Smyrne, une mise en scène de Carl Béchard, dans la pièce L’imposture dirigée par Alice Ronfard, ainsi que dans HA HA !... un texte de Réjean Ducharme et une mise en scène de Dominic Champagne. On a pu la voir dans Moi, dans les ruines rouges du siècle au Théâtre d’Aujourd’hui, texte et mise en scène d’Olivier Kemeid. Ses magnifiques interprétations dans la pièce Cette fille-là, dirigée par Sylvain Bélanger et dans Top girls par Martine Beaulne lui ont valu deux nominations aux Soirées des Masques. Dernièrement, elle livrait une performance incroyable dans la  pièce 4.48 Psychose au théâtre La Chapelle.  Prochainement, elle sera de la distribution de  Animaux à l’Espace Libre, ainsi que de la pièce Des Arbres, à la Licorne.

Au cinéma, elle a fait partie notamment de la distribution de La vallée des larmes de Maryanne Zéhil, de Funkytown de Daniel Roby, de Tromper le silence de Julie Hivon et Jaloux de Patrick Demers. Elle a aussi participé au court métrage Quelqu'un d'extraordinaire, de Monia Chokri.

Au petit écran, on a pu apprécier son talent dans, entre autres, Tactik, Prozac, Rock et Rolland ainsi que dans Rumeurs où elle s’est fait connaitre du grand public. La série qui l’a fait connaître des jeunes intitulée Watatatow lui a valu une nomination pour son interprétation au tout début de sa carrière ainsi qu’un Gémeaux l’année suivante. Elle a par la suite été nommée aux Gémeaux pour son interprétation de Sylvie dans la série Les Lavigueur, la vraie histoire ainsi que dans l’émission jeunesse Stan et ses stars pour son rôle de Mirana. Finalement, elle collabore à titre de lectrice au Club de lecture de l’émission Bazzo.tv diffusée sur les ondes de Télé-Québec.  Nous la verrons prochainement dans 30 vies, interpréter le rôle de Sylvie Lachance.

Sophie est cofondatrice et codirectrice artistique du Théâtre de la Banquette arrière avec le comédien Éric Paulhus. Ils ont produit les spectacles à succès Fête sauvage, mis en scène par Claude Poissant et Les mutants, mis en scène par Sylvain Bélanger.

Le Timide à la cour
Crédit: Marie-Claude Hamel

Renaud Lacelle-Bourdon Mireno

Il est récipiendaire du cochon d’or « meilleur interprétation » pour Le Grand Cahier (Catherine Vidal) et nominé pour le prix de la critique Montréal comme "Meilleur acteur" dans son rôle de Robin dans Robin et Marion (Catherine Vidal). Nous avons pu le voir dans le rôle de Néron dans En dessous de vos corps…(Steve Gagnon), dans Icare la création de Michel Lemieux et Victor Pilon au TNM ainsi que dans Voiture américaine (Philippe Lambert) et dans Le miel est plus doux que le sang (Catherine Vidal). Il fait partie de la troupe de Dave St-Pierre (La Pornographie des Âmes, Un peu de tendresse bordel de merde! ainsi que la nouvelle création Foudre) avec laquelle il danse à Montréal et en tournée européenne depuis 2007. Il a aussi collaboré avec les chorégraphes Mélanie Demers et Jacques Poulin-Denis dans divers projets. On a pu le voir à la télévision dans Watatatow, Une grenade avec ça et dans plusieurs télé-séries comme Francoeur, Pointe aux chimères, Tout sur moi, Les Bobos et Ruptures. Il a joué dans le long métrage Miss Météo de François Bouvier et St-Martyr-des-Damnés écrit et réalisé par Robin Aubert.

Le Timide à la cour
Crédit: Maude Chauvin

Éric Paulhus Don Antonio, Figueredo - valet

Diplômé en 2001 du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Éric s’est illustré tant au théâtre qu’au petit écran. Les plus jeunes le connaissent principalement pour son rôle de Tché dans Une grenade avec ça? qu’il a tenu pendant huit ans sur les ondes de VrakTv. On a aussi pu le voir sous les traits du fantôme Honorius dans la dernière saison de L’appart du 5e ainsi que dans Virginie où il incarnait Guy Landry pendant 4 saisons. Depuis janvier 2013, il est le sympathique androïde Ro-Main dans la série Les Argonautes à Télé-Québec. Son interprétation lui a d’ailleurs valu le prix Gémeaux du « Meilleur premier rôle-jeunesse» en 2013, 2014 et 2015 faisant de lui un Immortel pour ce rôle. Éric fait aussi partie de la sitcom Madame Lebrun disponible sur la chaîne Super Écran depuis 2015.

Au grand écran, il a eu la chance de travailler avec Denys Arcand dans Les invasions barbares et sous la direction de Jeanne Crépeau dans le film indépendant Quitter Montréal en plus de collaborer au moyen métrage d’André Melançon, La construction du personnage.

Mais c’est sur les planches de théâtres qu’Éric a passé la plus grande partie de son temps avec plus de 30 productions à son actif sous la direction des Lorraine Pintal, René Richard Cyr, Serge Denoncourt, Martin Faucher, Éric Jean, Normand Chouinard et Denis Bouchard, pour ne nommer que ceux-là.

Il a donné dans la comédie musicale en personnifiant Cliff Bradshaw dans Cabaret mis en scène par Denise Filiatrault. Il était de la production Le Blues d’la métropole présentée au St-Denis en plus de collaborer au spectacle Les Misérables et à Frères de sang où il tenait l’un des rôles principaux.

Son talent lui a valu deux mises en nomination à la Soirée des Masques. L’une à titre de «Révélation de l’année » pour son rôle dans Blue Bayou, la maison de l’étalon au Théâtre du Bic et l’autre comme « Meilleur rôle de soutien » pour L’asile de la pureté, présentée au TNM. 

Éric est la voix officielle de Ici Radio-Canada Télé depuis 2015.

Le Timide à la cour
Crédit: Julie Artacho

Kim Despatis Seraphina

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada en 2011, Kim a eu la chance de travailler avec plusieurs metteurs en scène connus dont, Serge Denoncourt (Les Trois Mousquetaires, Qui a peur de Virginia Woolf ?, Les Liaisons dangereuses), Martine Baulne (Août-un repas à la campagne), René-Richard Cyr (Contre le temps, Le balcon) et Catherine Vidal (Robin et Marion). Elle sera aussi de la distribution de Don Juan revient de la guerre sous la direction de Florent Siaud au Théâtre Prospero en 2017.

En 2014, Kim a interprété en solo le rôle d’Aicha dans l’adaptation théâtrale du roman de Sophie Bienvenu, Et au pire, on se mariera. Nous pouvons aussi la retrouver au petit écran depuis deux saisons dans le rôle de Donatienne de la série Les Pays d’en haut.

Le Timide à la cour
Crédit: Monic Richard

Roger La Rue Le Duc d'Aveiro

Depuis sa sortie de l’École nationale de théâtre du Canada, Roger La Rue s’est illustré dans plus d’une cinquantaine de pièces dont plusieurs créations québécoises telles que Sous le regard des mouches, Les Feluettes et Les Aboyeurs de Michel-Marc Bouchard, Cabaret neiges noires et Lolita de Dominic Champagne. Suivra Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, collectif d’auteurs, Mon corps deviendra froid d’Anne-Marie Olivier, Dans les charbons de Loui Mauffette et Appelez-moi Stéphane de Claude Meunier et Louis Saia. Plus récemment, on l’a vu briller dans Une heure de tranquillité, Débris, Judy Garland, Le Balcon et Esprit de famille. Il fut également de la distribution du théâtre musical, L’Homme de la Mancha. Au Cinéma, il a fait partie de la distribution des films L’affaire Dumont (Podz), Les mains dans les poches (Simon Galiero), Catimini (Nathalie St-Pierre), Route 132 (Louis Bélanger), L’audition (Luc Picard)  ainsi que La ligne brisée (Louis Choquette).Toujours sur grand écran, on le voit en 2013 dans Love Project (Carole Laure), Le vrai du faux (Émile Gaudreault) et Henri Henri (Martin Talbot).À la télévision, on a pu le voir notamment dans Mémoires vives, Nouvelle adresse, Madame Lebrun, 30 vies,19-2 et Unité 9 .

Le Timide à la cour
Crédit: Sophie Vajda

Mathieu Gosselin Vasco - laquais, Lauro - père de Mireno, Doristo, Un peintre

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique en interprétation de Montréal, Mathieu Gosselin s’illustre sur la scène culturelle québécoise en tant qu’acteur et auteur.

Il  joue dans les plus grands théâtres de la province tels qu’au Théâtre d’Aujourd’hui, la Licorne, l’Espace libre, le TNM, le Théâtre LaChapelle ou bien encore le Théâtre de Quat’sous...Il est, entre autres, de la distribution des pièces Betty à la plage de Christopher Durang, mise en scène de Patrice Dubois; Venise-en-Québec d’Olivier Choinière, mise en scène de Jean-Frédéric Messier; Bob de René-Daniel Dubois, dans une mise en scène de René-Richard Cyr;  Suprême deluxe écrit et mis en scène par Sébastien Dodge;  Caligula remix du metteur en scène Marc Beaupré; Silence Radio, dont il est aussi coauteur, dans une mise en scène de Geoffrey Gaquère et fait partie des Contes Urbains, du metteur en scène Stéphane Jacques.

Collaborant avec le Théâtre de la Pire Espèce depuis ses débuts, on peut le voir jouer au sein de cette troupe dans Traces de cloune, Ubu sur la table ainsi que Persée dont il est également le coauteur. De plus, il signe la pièce Fête sauvage, reprise l’année dernière, dans laquelle il incarne plusieurs rôles. Au petit écran, il est dans les séries Les Bougon..., L’Auberge du chien noir, Grande Ourse, États-humains, Trauma, Toute la vérité ou bien encore Série Noire. Au grand écran il apparait dans le populaire long-métrage Starbuck.

Le Timide à la cour
Crédit: Droits réservés

Sébastien Dodge Le Comte Don Duarte D'Estremoz

En 2002, Sébastien Dodge a été de la distribution de la pièce Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche dans une mise en scène de Michel Bérubé présentée à l’Usine C. Il a aussi participé à la création Trace de cloune de Francis Monty du Théâtre de la Pire Espèce, jouée en 2003 à la salle Jean-Claude-Germain. En 2006, on a pu le voir au Théâtre Denise- Pelletier dans la pièce Britannicus de Racine, dans une mise en scène de Martin Faucher et à La Licorne dans La Fête sauvage, une création de Mathieu Gosselin. En 2007, il a été de la production Ubu roi d’Alfred Jarry, dans une mise en scène de Normand Chouinard au Théâtre du Nouveau Monde (TNM). En 2008, au TNM, sous la direction de Carl Béchard, il a campé Pasqualino dans L’impresario de Smyrne de Golodni. Il a été aussi de la production Top Dogs du Théâtre de la Marée Haute, dans une mise en scène de Michel Maxime Legault jouée à l’Espace Geordie. Sébastien Dodge a écrit et mis en scène la pièce Suprême Deluxe. En 2009 il participe à Une Fête pour Boris mise en scène par Denis Marleau et présentée à Avignon, à l’Usine C et au CNA à Ottawa. En 2010 il a joué dans Huis Clos, mis en scène par Lorraine Pintal au TNM. Il est dirigé par Martin Fauché en 2011 dans Blanche Neige à Espace Go. Il est de la distribution d’Hamlet est mort gravité zéro, présenté aux Écuries par le Théâtre de la Pacotille. En 2013, il écrit et met en scène Dominion à Espace Libre. La même année, il incarne Séraphin dans Viande à chien, une production du NTE. Au Théâtre d’Aujourd’hui, en 2014, il écrit et met en scène Damnatio Memoriea. Il est un des membres fondateurs du Théâtre de la Pacotille qui présenta Le Moche de Marius Von Mayenburg. Il est le premier acteur parlant pour le Cirque du Soleil dans la production Toruk, de Michel Lemieux et Victor Pilon, présenté au Centre Bell et au centre Vidéotron en 2015-16. À la télévision, il a été notamment de la distribution des séries Une grenade avec ça?, Providence, Smash, Rumeurs, Tabou et Virginie.

Le Timide à la cour
Crédit: Andréanne Gauthier

Lise Martin Juana

Lise Martin suit un parcours en constante ascension depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2001. La comédienne se prête avec un plaisir égal aux engagements les plus variés. Ainsi, à la télévision, nous l’avons vu évoluer dans Virginie, Lance et Compte, Destinées, 30 Vies, Ces gars-là et Ruptures. Au cinéma, elle fut de la distribution d’Oscar et la belle de nuit et plus récemment Early Winter, Prix du jury au Festival de Venise en 2014. Au théâtre, nous l’avons vue dans Province (m.e.s. Benoît Vermeulen, Th. de la Banquette arrière), Bérénice (m.e.s. Daniel Paquette, Fred-Barry), Le Cid (m.e.s.  Daniel Paquette, Denise-Pelletier), Damnatio Memoriae (m.e.s. Sébastien Dodge, Théâtre d’Aujourd’hui), Boeing Boeing (m.e.s. André Robitaille, Prod de la Meute – reprise en 2017) et Voiture Américaine (Phillip Lambert, La Licorne). 

Le Timide à la cour
Crédit: Andréanne Gauthier

Anne-Marie Levasseur Ruy Lorenzo, Lariso, Le Tambour

Anne-Marie Levasseur a été diplômée du Conservatoire d'Art Dramatique de Montréal en 2001. À la télévision, elle fait le bonheur des tout-petits en incarnant le personnage de Lou dans l'émission Théo sur la chaîne Yoopa. Au théâtre, elle fait partie de toutes les productions du Théâtre de la Banquette arrière, une compagnie qu'elle a co-fondée en 2001. On a pu la voir entre autres dans Fête sauvage (Claude Poissant), Les Mutants (Sylvain Bélanger), Damnatio Memoriae (Sébastien Dodge), Autobahn (Martin Faucher) et Voiture américaine (Philippe Lambert). Elle travaille également avec plusieurs compagnies de création dont La Pire espèce (Geste impies), Le Clou (Les Zurbains) et Les Bouches décousues (Marguerite, Les Mauvaises herbes). En tant qu'accordéoniste, pianiste, chanteuse et comédienne elle a fait partie de L'Opéra de quat'sous au TNM mis en scène par Robert Bellefeuille, du théâtre musical Géronimo Stilton mis en scène par Serge Postigo et du spectacle TYPO du Cirque Éloize mis en scène par Yves Dagenais et Gypsy Snider. Dans le monde de la surimpression, elle prête entre autres sa voix à Lisa, la charmante vétérinaire de Bondi Vet ainsi qu'à Kyla, la conjointe du savoureux Fidel Gastro.

Le Timide à la cour
Crédit: Krystel Marois

Simon Rousseau Tarso

Simon Rousseau a terminé en 2001 sa formation au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Il a été de la distribution de plusieurs productions, notamment La Reine Margot (Marie-Josée Bastien), Edmond dantès et Le Comte de Monte-Cristo (Robert Bellefeuille) et Le Menteur (Martin Faucher) au Théâtre Denise-Pelletier. Également de Betty à la plage (Patrice Dubois), La Fête sauvage (Claude Poissant), Autobahn (Martin Faucher) et Province (Benoit Vermeulen) à La Licorne. Dernièrement, il a joué dans la pièce Les Mutants ainsi que dans La Genèse de la rage et La Guerre de Sébastien Dodge. Ainsi que dans Dieu merci! 1 et 2. Au petit écran, il incarne Réjean dans Série Noire de François Létourneau et Jean-François Rivard. Il fut également comédien maison à l'émission Dieu Merci!. Simon a plus de dix années expériences en improvisation dans la Ligue d'improvisation montréalaise (LIM) et la Ligue nationale d'improvisation (LNI). Il a également joué dans les Grand Duels présenté sur les ondes de Télé-Québec.

Ce qu'on en dit

Il faut voir comment le désir circule entre les êtres et à quoi ils sont prêts pour accéder à une vie meilleure. C’est de toute beauté. [...] Mais c’est Sophie Cadieux et Renaud Lacelle-Bourdon, dans un ballet amoureux irrésistible, sensible et acrobatique, spirituel et charnel, qui nous offrent les plus beaux moments de la représentation. On en redemande.

Christian Saint-Pierre, Le Devoir

Le dynamisme de l’ensemble et l’intelligence du propos prouvent sans contredit que la comédie au théâtre peut être à la fois l’un et l’autre. Joyeux anniversaire, la Banquette arrière !

Mario Cloutier, La Presse

Sophie Cadieux et Renaud Lacelle-Bourdon sont le couple le plus mignon de cette saison théâtrale. [...] De cette production émane le charme exquis d'un théâtre classique à qui on a insufflé une vitalité nouvelle, pleine d'humour, de clins d'œil et de jolies trouvailles. [...] La mise en scène d'Alexandre Fecteau est tout bonnement éblouissante. L'énergie des comédiens semble décuplée dans ce feu roulant bondissant très bien rodé et où leurs forces, leurs expressions, leur gestuelle sont exploités et mises au service de cette histoire invraisemblable, mais terriblement attachante.

Marie-Claire Girard, Huffington Post

Avec un jeu physique des grandes occasions, une complicité de tous les instants et une fabuleuse capacité d’interpréter les premiers émois amoureux, Cadieux et Lacelle-Bourdon sont extrêmement beaux à voir. Leur aplomb, leur énergie contagieuse et leur façon d’intégrer plusieurs portions chorégraphiées avec naturel insufflent à la pièce une grande fraîcheur. 

Samuel Larochelle, Nightlife

Cette pièce pleine d’esprit interprétée de façon très énergique marque avec classe le 15e anniversaire du Théâtre de la banquette arrière, une troupe qui propose des spectacles toujours ludiques et engagés. 

Pierre-Alexandre Buisson, Bible urbaine

Les comédiens sont flamboyants et on sent une solide direction derrière leur jeu. Sophie Cadieux, sans âge, se glisse à merveille dans la peau d’une adolescente tiraillée entre l’envie de plaire à son père et celui de se laisser aller à son amour pour le berger, tandis que Lacelle-Bourdon saute et virevolte dans un jeu très physique qui tient de la performance. 

Maris Pâris, VOIR

… la mise en scène d’Alexandre Fecteau dresse un pont magistral entre ce début de XVIIe siècle et notre début de XIXe où certaines conceptions de l’amour et de la morale ont forcément évolué.[…] un jeu très libre, enjoué et rafraichissant de toute la troupe du Théâtre de la Banquette arrière… 

Sophie Jama, Info-culture.biz

« Claude Poissant souhaitait « une contamination des savoirs et une cohabitation de jeunes artistes ». En invitant le metteur en scène Alexandre Fecteau et le Théâtre de la Banquette arrière pour jouer Le Timide à la cour de Tirso de Molina, c’est plutôt bien parti. »

Jean-Claude Côté, revuejeu.org

Son texte Le Timide à la cour, une comédie romantique où tout le monde trompe tout le monde sur ses intentions, ses pensées ou son identité, recèle pourtant un esprit vif et beaucoup de mordant. La mise en scène d’Alexandre Fecteau sert la pièce avec une grande justesse.

Daphné Bathalon, Mon Théâtre

... la pièce rompt avec les conventions de l’époque par le poids et l’autorité des rôles féminins, qui occupent tout de même une place prépondérante dans l’œuvre. On se réjouit de cette adaptation d’une pièce toujours divertissante.

Éricka Muzzo, Artichaut Magazine

Espace prof

Durée

1h55

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...