L'Avare

mars 2017

mer 15
jeu 16
ven 17 Billets
en
ligne
mar 21
mer 22
jeu 23 Billets
en
ligne
ven 24 Billets
en
ligne
sam 25 Billets
en
ligne
mar 28
mer 29
jeu 30
ven 31 Billets
en
ligne

avril 2017

sam 1 Billets
en
ligne
mar 4
mer 5
jeu 6 Billets
en
ligne
ven 7 Billets
en
ligne
sam 8 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

Texte Molière Mise en scène Claude Poissant

Production Théâtre Denise-Pelletier

Billeterie grand public

« Que diable toujours de l’argent ! Il semble qu’ils n’aient rien d’autre à dire, de l’argent, de l’argent, de l’argent. Ah ils n’ont que ce mot à la bouche, de l’argent ! Toujours parler d’argent ! » - Harpagon

À leur père Harpagon, Cléante et Elise cachent leurs amours. Elise, celui de Valère qui s’est fait engager auprès d’Harpagon pour se rapprocher d’elle.Cléante, celui de Marianne qui vit auprès de sa mère. Chacun redoute les foudres paternelles, mais les obsessions de cet avare vont frapper de stupeur sa progéniture. Il veut marier la jeune Marianne pour redonner des couleurs à son veuvage et souhaite faire épouser à Elise et à Cléante de riches prétendants pour ajouter à ses économies. Ce coup de théâtre réussit à liguer toute la maison contre lui, même l’intrigante Frosine qui use de toute sa ruse pour contrer les projets d’Harpagon. Mais qui est réellement Harpagon ?

Si l’avarice n’était qu’un petit symptôme d’un monde individualiste, si l’égoïsme, la manipulation, le cynisme et le mépris étaient tout aussi viraux, Harpagon serait-il un éternel immature aigri par le temps ou un lucide homme d’affaires plus joueur que bête ? 

Jouée pour la première fois au Théâtre du Palais-Royal à Paris en 1668, trois ans après que Molière obtint une pension de Louis XIV, L’Avare, pièce en prose et personnage sombre, suscite peu d’engouement. Le temps en décide autrement et en fait une de ses œuvres incontournables. Claude Poissant relit L’Avare avec toute sa bande de créateurs et invite Jean-François Casabonne à réinventer l’immortel Harpagon.

Équipe

Avec Simon Beaulé-Bulman, Jean-François Casabonne, Samuel Côté, Sylvie Drapeau, Laetitia Isambert, Jean-Philippe Perras, Bruno Piccolo, François Ruel-Côté, Gabriel Szabo et Cynthia Wu-Maheux

Assistance à la mise en scène et régie / Alain Roy 
Scénographie / Simon Guilbault
Musique / Laurier Rajotte
Costumes / Linda Brunelle
Lumières / Alexandre Pilon-Guay
Maquillages / Florence Cornet
Assistance à la mise en scène / Félix Monette Dubeau
Assistance aux costumes / Virginie Thibodeau Urbain
Accessoires / Julie Measroch 
stagiaire à la production / Maria Carvajal 
Conseiller dramaturgique / Jean-Simon Traversy
Direction technique / Victor Lamontagne

Biographies

L'Avare
Crédit: Jean-François Brière

Claude Poissant Metteur en scène

Auteur, comédien, et surtout metteur en scène réputé, Claude Poissant a été nommé à la direction artistique du Théâtre Denise-Pelletier (TDP) au printemps 2014. Auparavant, il était codirecteur artistique et l’un des fondateurs (1978) du Théâtre PàP, une compagnie de création vouée à la dramaturgie contemporaine. Figure de proue du théâtre québécois depuis 30 ans, Claude Poissant est un défricheur et un défenseur de paroles. Parmi ses mises en scène récentes, rappelons Le Traitement de Martin Crimp, Je voudrais me déposer la tête de Jonathan Harnois, Abraham Lincoln va au théâtre de Larry Tremblay, Mutantès de Pierre Lapointe, Rouge Gueule d’Étienne Lepage, The Dragonfly of Chicoutimi de Larry Tremblay,  et Tom à la Ferme de Michel Marc Bouchard.  Il a également signé les mises en scène de Tristesse animal noir de Anja Hilling, Après moi, le déluge de Luisa Cunillé,Bienveillance de Fanny Britt, Marie Tudor de Victor Hugo, Cinq visages de Camille Brunellede Guillaume Corbeil  et dernièrement de Grande Écoute de Larry Tremblay, une réflexion mordante et insidieuse sur la compassion. 

L'Avare
Crédit: Annie Éthier

Simon Beaulé-Bulman Cléante

Simon a gradué du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 2013, et il a eu la chance d'y travailler avec Sylvain Bélanger (ADN/Chatroom), Geoffrey Gaquère (Grand peur et misère du IIIe Reich) et Catherine Vidal (Le Grenier).  Pendant l'été 2013, il participe au Zoofest dans un spectacle de jeu masqué intitulé Les Madames et retourne en France faire une tournée de théâtre de rue à Saint-Malo. Récemment, il était de la reprise de Chatroom à la Salle Fred-Barry. Il incarne Michaud dans la fiction historique signée par le tandem Michel Marc Bouchard et Serge Denoncourt, La Divine Illusion, présentée au Théâtre du Nouveau Monde.

L'Avare
Crédit: Martine Doucet

Sylvie Drapeau Frosine

Après avoir joué Shakespeare, Racine, Goldoni, Sophocle, Becket, Tremblay(les trois : Michel, Larry, Jennifer),  pour ne nommer que ceux là, avec des metteur en scène comme Martine Beaulne, René-Richard Cyr, Brigitte Heintjens,Wajdi Mouawad, Patrice Dubois et beaucoup d’autres, Sylvie est maintenant aussi une écrivaine, elle vient de publier son premier roman chez Leméac : Le fleuve. Elle est ravie de jouer Molière pour la première fois, et de le faire  sous la direction de Claude Poissant, pour la première fois aussi!

L'Avare
Crédit: Dominique Chartrand

Jean-François Casabonne Harpagon

Ayant participé à plus d’une cinquantaine de productions de théâtre, Jean-François Casabonne est un habitué des scènes du Québec. Ces dernières années, il a occupé celle du Théâtre du Nouveau Monde dans Moby Dick (mise en scène Dominic Champagne) L’Histoire du roi Lear (sous Denis Marleau)et Christine, la reine-garçon, de même que celle du Théâtre Jean-Duceppe dans Le Diable rouge et d’Espace GO avec Projet Andromaque, (trois mises en scène de Serge Denoncourt)et Une vie pour deux, dans une mise en scène d’Alice Ronfard. On a pu le voir également au Théâtre du Rideau Vert dans Le Repas des fauves (mise en scène Denise Filiatrault), Vassa Geleznova et dans Marie Stuart, deux mises en scène d’Alexandre Marine. Avec le Théâtre de l’Opsis, il a été de la distribution de plusieurs pièces du cycle Tchekhov : Je suis une mouette (non, ce n’est pas ça), (Oncle) Vania et La Cerisaie, spectacles mis en scène par Serge Denoncourt; puis dans le cycle états-unien, on le retrouvait dans Under Construction de Charles L. Mee et Réveillez-vous et chantez! de Clifford Odets, deux mises en scène de Luce Pelletier. Au cinéma, soulignons ses rôles dans Mes Ennemis de Stéphane Jehami, Le ring d’Anaïs Barbeau-Lavalette, La beauté de Pandore, de Charles Binamé, Toi de François Delisle, Nelligan de Robert Favreau et Les Noces de papier de Michel Brault, alors qu’à la télévision, on a pu le voir dans plusieurs séries telles que Les pays d’en haut, La Galère, Casino, Emma, et Virginie. En tant qu’auteur, il a publié une quinzaine de textes dont les pièces La Traversée (oratorio pour voix humaines), présentée au Théâtre Prospero en 2002, Du Coeur aux pieds et Jésus de Chicoutimi, une perséide de Damas, de même qu’un court roman, L’Homme Errata, paru aux éditions Fidès. Musicien à ses heures, Jean-François Casabonne a notamment présenté son spectacle Une Girafe et un pont en février 2016 au Théâtre de Quat’Sous issu de son disque du même nom et a présenté aussi d’autres de ses chansons au public des Francofolies en 2008 et 2010 sous le nom de L’Inconnu zigzag.

L'Avare
Crédit: Andréanne Gauthier

Jean-Philippe Perras Valère

Au printemps 2012, Jean-Philippe Perras achève sa formation à l'École nationale de théâtre du Canada. Dès sa sortie, il incarne Francis, le fils d'Angie Caron (Élise Guilbault), dans  la série 30 vies diffusée à Radio-Canada en 2012. Toujours durant cette même année productive, nous l'avons vu dans l'émission jeunesse Il était une fois dans le trouble et présentement, il tient le rôle-titre au côté d’Anick Lemay dans la télésérie Toi et moi sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.  Artiste aux multiples talents, il avait auparavant connu le monde de la scène en tant que musicien en compagnie de son ami Alex Nevsky et présentement il est guitariste et claviériste au sein du groupe Gustafson. 

Au théâtre, il fait ses premières armes dans la pièce La Tempête montée par Alice Ronfard au printemps 2011. Quelques temps plus tard, le metteur en scène Claude Poissant lui a offert le magnifique rôle de Fabiano Fabiani dans le classique Marie Tudor présenté au Théâtre Denise-Pelletier. Il faisait également partie de la distribution de Testament, production du Quat'Sous et signée Éric Jean. Dernièrement, nous l’avons vu dans Grande Écoute, un magnifique texte de Larry Tremblay, mis en scène à l’Espace Go par Claude Poissant.

L'Avare
Crédit: Maxime Côté

Laetitia Isambert Élise

Laetitia Isambert débute sa carrière de comédienne à un très jeune âge. En effet, c’est à 8 ans qu’elle décroche ses premiers rôles dans des téléséries telles que  Grande Ourse, Tabou et Les poupées russes en plus de faire beaucoup de doublage. Elle incarne ensuite le rôle de Lorane Quesnel pendant six ans dans la série jeunesse Tactik et joue également dans quelques épisodes de la série Trauma. Plus récemment, on la retrouvait à Radio-Canada dans Nouvelle Adresse, série réalisée par Sophie Lorain et Rafaël Ouellet.

Au cinéma, elle est de la distribution du long-métrage de Denis Côté, Boris sans Béatrice.

Elle termine sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Montréal au printemps 2016.

L'Avare
Crédit: PL2 studio

Cynthia Wu-Maheux Mariane

Cette comédienne aux multiples visages, connait une belle évolution dans le milieu artistique québécois, depuis sa sortie du Conservatoire d’Art Dramatique de Montréal en 2007. Au cours des dernières années, elle a cumulé les premiers rôles dans des émissions et séries télévisées, dont Trauma (Dr. Chrystelle Pierre), Tactik (Marie-Sylvaine Labrie) et L’Appart du 5e (Marianne Pellan). On a également pu la voir dans 30 vies, Rock&Rolland, Penthouse 5-0 et Mauvais Karma. Au Cinéma elle a incarnée Jade Bossé dans le film L’Empire Bo$$é inc, réalisé par  Claude Desrosiers.  En 2014, elle participera également au premier long-métrage du réalisateur Dominic Goyer. Au théâtre nous avons pu la voir sur les planches du Théâtre D’Aujourd’hui dans la pièce Yukonstyle, (m.e.s. Martin Faucher) où elle a défendu le rôle de Yuko. Elle  a aussi été des distributions des pièces La princesse Turandot (mes Hugo Bélanger) ainsi que Médée, m.e.s. Caroline Binet), toutes deux présentées au Théâtre Denise-Pelletier. Elle est également marionnettiste depuis 2013 dans le spectacle Alice au pays des merveilles de la compagnie Tout-à-Trac.

L'Avare
Crédit: Emmanuel Crombez

Samuel Côté Maître Jacques

Depuis sa sortie de l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2009, Samuel Côté s’est démarqué par son charisme et sa grande aisance à naviguer entre pure comédie comme Roomtone et Les incroyables aventures de Thierry Ricourt, et la tragédie classique dans des pièces comme Le Cid et Des femmes.

La saison 2011-2012 lui a surtout permis, grâce au cycle Des Femmes dans lequel Wajdi Mouawad revisitait Sophocle, de vivre une aventure hors norme. Il a ainsi pu jouer pendant un an sur de nombreuses scènes mythiques d’ici et d’ailleurs : le TNM, le CNA et la Carrière de Boulbon du 65e  Festival d’Avignon. Il fut d'ailleurs récipiendaire du Prix de la relève Olivier Reichenbach, accordé par le TNM, pour son interprétation dans cette trilogie. De nature polyvalente, il est aussi coach d’acteurs, et signait, en 2010, sa première mise en lecture professionnelle, avec Au bout du fil  d’Evelyne de la Chenelière. À l’écran, on le remarque dans plusieurs séries dont Madame Lebrun, Toute la vérité et Les incroyables aventures de Thierry Ricourt permettant ainsi de montrer l'étendue de son talent à un large public.

En 2012, il fonde et dirige le Théâtre du Grand Cheval, avec les comédiennes Debbie Lynch-White et Florence Longpré. Cette dernière signe d’ailleurs, en collaboration avec Nicolas Michon, le texte et la mise en scène de Chlore, leur première création originale présentée à guichet fermé à la Petite Licorne en octobre 2012 et repris en janvier 2014 à la salle Jean-Claude Germain du Théâtre d'aujourd'hui. Finalement, Samuel a été de l’impressionnante distribution de Cyrano de Bergerac, sous la direction de Serge Denoncourt, présenté dans le cadre du Festival Juste pour Rire 2014.

L'Avare
Crédit: Sylvain Laperrière

Gabriel Szabo La Flèche, valet de Cléante

Depuis sa sortie de l’Option-Théâtre Du Collège Lionel-Groulx en 2013, Gabriel Szabo a joué sur les planches du Prospéro dans la pièce PIG de Simon Boulerice dans une mise en scène de Gaétan Paré, rôle pour lequel il obtiendra le prix pour la meilleure interprétation masculine de l’année au Cochon d’Or 2014. La pièce jouit d’un tel succès qu’elle sera reprise au Prospéro en avril 2015. Par la suite, il fit partie de la distribution de Tu dois avoir si froid de Simon Boulerice sous la direction de Serge Marois, spectacle qui l’amena en France en 2015. Il fit également partie de Sauvageau Sauvageau au Théâtre d’Aujourd’hui à l’automne 2015 et de Pelléas et Mélisande sur la scène du TNM en janvier 2016 dans une mise en scène de Christian Lapointe. À la télévision, on a pu le voir dans Toute la vérité et Arrange toi avec ça sur VRAK TV. Gabriel a fait sa première apparition au cinéma dans Le journal d’Aurélie Laflamme 2 et fait également partie de la distribution de Carnaval, un long-métrage réalisé par Alexandre Lavigne et prévu pour 2017.

L'Avare
Crédit: Maxime Côté

François Ruel-Côté Autres personnages

François est diplômé de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, promotion 2015. À sa sortie de l’école, il crée le spectacle Midas Live(s) avec sa compagnie La moindre des choses présenté au Festival Saint-Ambroise Fringe de Montréal. Il écrit et présente par la suite la comédie À tout prix! présentée dans le cadre du Short Standing Festival en février 2016. Son texte Les Hommes sera également présenté à la Grande Licorne dans le cadre des cinq ans du Théâtre Tout Court en mai 2016. On a pu le voir jouer au sein de plusieurs ligues d’improvisation à Québec, Saint-Hyacinthe et Montréal. François est également violoniste. Il a suivi une formation de 10 ans en violon classique avant de se tourner vers la musique traditionnelle québécoise, juive et hongroise.

L'Avare
Crédit: Michel Chartrand

Bruno Piccolo Le commissaire, Dame Claude

Issu du Conservatoire d'art dramatique de Bruxelles en 1997, Bruno a d'abord joué dans différents théâtres de la capitale belge avant d'entreprendre 6 ans de tournées à travers la Belgique et la France avec Les Baladins du Miroir, compagnie théâtrale itinérante sous chapiteau, à la manière d’un cirque. Il y jouera tour à tour Lysandre dans Le Songe d’une nuit d’été, et Faust, dans la pièce du même nom, à Paris (Théâtre du Soleil), Avignon (Festival 1999), Bruxelles, Nantes, … et au Québec (Prix du public Festival Juste Pour Rire 2001), où il finira par s’installer. Depuis 2006, on a pu le voir à Montréal et en tournée dans une vingtaine de productions théâtrales, comme : Trois, de Mani Soleymanlou Münchhausen : les machineries de l’imaginaire, Alice et L’Oiseau vert d’Hugo Bélanger D’Artagnan et les trois mousquetaires, Le Tour du monde en 80 jours, La Fausse malade, Le Dépit amoureux de Frédéric Bélanger 2015 a vu aussi la création de son premier spectacle, Le Projet Desproges.

Espace prof

Durée

1h50 *la durée est sujette au changement

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...