Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel

septembre 2018

mer 26 Billets
en
ligne
jeu 27 Billets
en
ligne
ven 28 Billets
en
ligne

octobre 2018

mar 2 Billets
en
ligne
mer 3 Billets
en
ligne
jeu 4 Billets
en
ligne
ven 5 Billets
en
ligne
sam 6 Billets
en
ligne
mar 9 Billets
en
ligne
mer 10 Billets
en
ligne
jeu 11 Billets
en
ligne
Billets
en
ligne
ven 12 Billets
en
ligne
sam 13 Billets
en
ligne
mar 16 Billets
en
ligne
mer 17 Billets
en
ligne
jeu 18 Billets
en
ligne
ven 19 Billets
en
ligne
sam 20 Billets
en
ligne
  • Avant-première scolaire
  • Mercredis causerie après la représentation
  • Première
  • Rencontre avec les artistes après la représentation
  • Supplémentaire
  • Supplémentaire scolaire

Résumé

D'après l'oeuvre de Rabelais 
Texte et adaptation Gabriel Plante
Mise en scène Philippe  Cyr
Production Théâtre Denise-Pelletier

Billeterie grand public

Un pèlerin, qui ne veut plus vivre dans un monde absurde, décide de se jeter dans le ventre du géant Pantagruel. Il y découvre l’endroit idéal pour les loisirs et les aises, les agapes et les ravissements. Sa joie n’est pas éternelle. Son nouvel ami Panurge meurt des suites d’un accident gastrique et ressuscite pour provoquer une guerre intestine  dans les boyaux de Pantagruel. Cette guerre a des conséquences épouvantables sur l’estomac du géant et sur le monde utopique qui s’y trouve.

Au XVIe siècle, François  Rabelais, humaniste de la Renaissance et grand défenseur de l’éducation, pense qu’il faut réformer la manière d’ingérer toute substance, même intellectuelle. Devinait-il que son univers démesuré traverserait les époques et saisirait encore, près de cinq siècles plus tard, nos consciences et notre morale ?

Prouesses eépouvantables digestiondredouté Pantagrueest une œuvre de Rabelais devenue celle de l’auteur Gabriel Plante (Histoire populaire esensationnelle, prix Gratien-Gélinas 2016), du metteur en scène Philippe Cyr (Le brasier, J’aime Hydro) et d’un quatuor de comédiens capables de grands discours, d’irrévérences et d’hilarité.

Équipe

Avec 

Paul Ahmarani, Nathalie Claude, Renaud Lacelle-Bourdon, Cynthia Wu-Maheux et la voix de Dany Laferrière

Concepteurs - collaborateurs

Assistance et régie
Émilie Gauvin
Scénographie
Odile Gamache
assistance décor et accessoires
Étienne René-Contant
Costumes
Elen Ewing
Assistantes aux costumes
Chantal Bachand et Robin Brazill
Conception maquillage
Véronique St-Germain
Lumières
Martin Labrecque 
Conception sonore
Frédéric Auger
Conseil dramaturgique
David Paquet

Biographies

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: Maxime Côté

Gabriel Plante Adaptation

...

Gabriel Plante a terminé en 2015 sa formation en écriture dramatique à l'École nationale de théâtre du Canada. Depuis 2012, il a créé et produit trois spectacles : Clap Clap, Cube Blanc et Plyball, présentés entre autres à La Chapelle, au OFFTA et aux Chantiers du Carrefour international de théâtre de Québec. Il est le récipiendaire du prix Gratien-Gélinas en 2016 pour son texte Histoire populaire et sensationnelle. En jeune public, Gabriel a notamment travaillé aux spectaclex État de nature du Youtheatre et Au jardin des Potiniers, une coproduction québécoise et belge. Il occupe présentement la fonction de président du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et est codirecteur artistique de Création dans la Chambre. Il travaille à arracher les récits de leur contexte d’origine pour les présenter sous des angles inattendus et à découvrir de la dramaturgie dans des pratiques sociales qui en apparence n’en comportent guère.

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: Julie Artacho

Philippe Cyr Metteur en scène

Philippe Cyr est diplômé de l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. Il a fait ses débuts au théâtre Prospero où il signe ses premières mises en scène : Les Escaliers du Sacré-Cœur ; Et si je n’étais pas passée par là? ; Norway Today. À la suite de ces expériences, il complète une maîtrise en théâtre, toujours à l’UQAM, où il travaille sur une adaptation de Mère Courage et ses enfants de Brecht. Par la suite, il touche à la musique avec la mise en scène du spectacle de Chloé Sainte-Marie, À la croisée des silences. Il travaille également à la création du iShow en tant que co-metteur en scène. Ce spectacle a fait l’objet d’une tournée au Canada et en France à travers le réseau des Scènes nationales. Il assure également la mise en scène de J’aime Hydro de Christine Beaulieu, présenté au FTA, à La Licorne, à l’Usine C, à La Bordée, au Théâtre Maisonneuve et en tournée partout à travers le Québec. De plus, il collabore à la vie académique de l’UQAM et de l’École nationale de théâtre du Canada.

En 2012, il crée sa compagnie, L’Homme allumette, et présente au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui Les Cendres bleues, une adaptation du texte poétique de Jean-Paul Daoust,et Selfie,lors d’une résidence de création. Durant la saison 2017-2018, en plus de la reprise de Le brasier, la compagnie présente son dernier projet : Ce qu’on attend de moi. Une collaboration avec Gilles Poulin-Denis et la compagnie 2PAR4 de Vancouver. La pièce est créée en mai 2018 après une riche période d’incubation de trois ans au Théâtre Aux Écuries.

...

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: Fanny-Laurence Dubé-Dupuis

Paul Ahmarani Le Pèlerin

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1993, Paul Ahmarani est un acteur polyvalent aux multiples facettes.

Les cinéphiles l’adorent. À preuve, il rafle deux prix Jutra pour ses rôles principaux dans La moitié gauche du frigo et Congorama, réalisés par Philippe Falardeau. Il interprète d’autres grands rôles dans deux films de Sébastien Rose, Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause et La vie avec mon père, Guibord s’en va-t-en guerre de Philippe Falardeau, Le Marais de Kim Nguyen, Un capitalisme sentimental et Le Cyclotron d’Olivier Asselin et Mars et avril de Martin Villeneuve. Plus récemment, on le voit dans les films Chien de garde de Sophie Dupuis ainsi que Genèse de Philippe Lesage.

Au petit écran, on le remarque dans La Galère, Toute la véritéTrauma, BunkerLa Job (The Office). Il a également incarné Philippe Desforges dans 30 vies, l’Inspecteur Schmitt dans la série pour adolescents L’appart du 5e et François Beaudry dans Unité 9. Dernièrement, il a participé aux téléséries Lâcher prise et Jenny.

Au théâtre, la liste des metteurs en scène avec qui il a travaillé est impressionnante : Jean Asselin, Peter Batakliev, Martine Beaulne, Sylvain Bélanger, Denise Guilbault, Brigitte Haentjens, Gregory Hlady, Florent Siaud, Michel Lemieux, Alexandre Marine, Denis Marleau, Wajdi Mouawad et Victor Pilon.

Sous leur férule, il participe, entre autres, aux productions suivantes : Au cœur de la rose de Pierre Perrault, Blasté de Sarah Kane, Cantate de guerre de Larry Tremblay, Cœur de chien de Mikhaïl Boulgakov, La noce de Bertolt Brecht, La tempête de Shakespeare, La Trappe d’Agatha Christie, Le Mouton et la Baleine d’Ahmed Ghazali, L’enclos de l’éléphant d’Étienne Lepage, L’exécuteur 14 d’Adel Hakim, Manhattan Medea de Dea Loher, Woyzeck de Georg Büchner, La cerisaie de Tchekhov, Illusions d’Ivan Viripaev et Le joueur de Dostoïevski. Dernièrement, il était des pièces Le brasier de David Paquet (m.e.s. : Philippe Cyr), Les manchots d’Olivier Kemeid, Les enivrés au Prospero et L’idiot (m.e.s. : Catherine Vidal) au TNM.

...

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: Tomasz Rossa

Nathalie Claude Frère Jean

Comédienne, danseuse, metteure en scène, chorégraphe, improvisatrice, auteure, dramaturge, coach artistique et musicienne, Nathalie Claude a plus d’une corde à son arc. C’est particulièrement en 2004, alors qu’elle personnifie Tite-Lène dans la série Km/h, qu’elle se démarque et obtient une nomination au Gala des Gémeaux pour la Meilleure interprétation – rôle de soutien dans une comédie. Outre cette remarquable performance, Nathalie œuvre depuis longtemps dans l’univers télévisuel québécois. On a pu la voir entre autres dans Diva, Histoires de filles, Il était une fois dans le trouble, Le gentleman, Destinées, Mauvais Karma et plus récemment dans Faits Divers où elle joue le rôle de Gisèle.

Côté cinéma, elle a travaillé avec Robert Favreau pour Les muses orphelines, Richard Jutras pour Pawn Shop, Jean Beaudin pour Sans elle et le duo Chris Lavis et Maciek Szczerbowski pour Higglety Pigglety Pop! sorti en 2009.

Ayant plus d’une trentaine de pièces à son actif, Nathalie côtoie assidument le théâtre, ce qui lui permet de travailler avec entre autre avec Jean Asselin, Céline Bonnier, Catherine Bourgeois, Dominic Champagne, Stéphane Crête, Martin Faucher, Brigitte Haentjens, Gilles Maheu, Jean-Frédéric Messier, Claude Poissant et Paula de Vasconcelos, et de parcourir plus de 20 pays dans le cadre de tournées. Elle est également un membre actif du théâtre Momentum. Elle y a créé plusieurs œuvres théâtrales dont Les Filles de Séléné (1999-2001) La fête des morts (en co-création avec Céline Bonnier, 2002-2004) Limbes/Limbo (en co-création avec la danseuse Lin Snelling, 2004) et, sa pièce pour trois automates et une comédienne, Le Salon automate / The Salon automaton (2008-2010) qui fût joué et crée à l’Usine C à Montréal et pris part à une tournée au Québec et à Toronto.

Nathalie a également créé cinq performances solos qui ont été présentées avec grand succès entre 1999 et 2016 à Montréal, Toronto, New York, Florence, Berlin et Lublijana.

En 2008, elle était de la distribution de The Baroness and the Pig présentée par Imago Theatre, pièce pour laquelle elle a remporté le prix de Meilleure actrice aux Mecca Awards pour son rôle d’Emily, dit The Pig.

Nous avons pu la voir récemment dans la distribution des pièces Dans la tête de Proust de Sylvie Moreau, La femme la plus dangereuse du Québec de Maxime Carbonneau ainsi que dans Mange ta rue, spectacle de rue qu’elle a mis en scène dans le cadre du 375ième de Montréal.

Nathalie a aussi travaillé avec le Cirque du Soleil comme coach artistique 2008-2012 et comme comédienne sur le spectacle Amaluna, mis en scène par Diane Paulus, dans lequel elle interprétait le clown mâle Jeeves dans un spectacle majoritairement féminin, 2012-2015. 

www.nathalieclaude.

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: Andréanne Gauthier

Renaud Lacelle-Bourdon Ponocrate

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2001, Renaud a été de la distribution du délire poétique Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent (m.e.s. : Loui Mauffette) et est l’un des comédiens-fondateurs du Théâtre de la banquette arrière. Il est récipiendaire du Cochon d’or « Meilleur interprétation » pour Le Grand Cahier (m.e.s. : Catherine Vidal) et nommé pour le prix de la critique Montréal comme « Meilleur acteur » pour son rôle de Robin dans Robin et Marion (m.e.s. : Catherine Vidal). Nous avons pu le voir dans le rôle de Néron dans En dessous de vos corps… (m.e.s. : Steve Gagnon), le rôle-titre de Icare (création de Michel Lemieux et Victor Pilon) au TNM, et aussi dans Voiture américaine (m.e.s. : Philippe Lambert), Le miel est plus doux que le sang (m.e.s. : Catherine Vidal) et Vol au-dessus d'un nid de coucou (Michel Monty).  


Il fait partie de la troupe de Dave St-Pierre (La Pornographie des Âmes, Un peu de tendresse bordel de merde, la nouvelle création Foudre) avec laquelle il danse à Montréal et en tournée européenne depuis 2007. Il a aussi collaboré avec les chorégraphes Mélanie Demers et Jacques Poulin-Denis dans divers projets.

On a pu le voir à la télévision dans WatatatowUne grenade avec ça et plusieurs téléséries comme Francoeur, Pointe aux chimères, Tout sur moi, Les Bobos, Ruptures et Trop.
Il a joué dans les longs métrages Miss Météo de François Bouvier et Saints-Martyrs-des-Damnés écrit et réalisé par Robin Aubert. 

Dans la dernière saison, il fait partie de la pièce Nina, c'est autre chose, au Théâtre La Chapelle, Sous la nuit solitaire, au Théâtre de Quat’Sous, L'idiot, au Théâtre du Nouveau Monde, ainsi qu’Amour et information, à La Licorne.

...

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: l'Agence Camille Robitaille

Dany Laferrière La voix de Rabelais

Le 12 décembre 2013, Dany Laferrière est élu à l’Académie française, au fauteuil d’Hector Bianciotti (2e fauteuil), son élection constitue un évènement majeur dans les annales littéraires.

Né à Port-au-Prince, Dany Laferrière passe son enfance avec sa grand-mère Da, à Petit-Goâve. Àdix-neuf ans, il commence à travailler pour l'hebdomadaire Le Petit Samedi soir et signe des portraits de peintres dans Le Nouvelliste. Il part pour le Québec en 1976, fuyant la dictature des Duvalier suite à l'assassinat de son ami Gasner Raymond. À Montréal, il se lance dans l'écriture avec un premier roman-choc Comment faire lamour avec un nègre sans se fatiguer (1985).Célèbre, il devient le représentant d'une génération qui va révolutionner l'écriture du roman avec son Autobiographie américaine. Lauréat du Prix Médicis pour L’Énigme du retour (2009) Laferrière a construit une oeuvre patiente et puissante qui consiste à mêler avec grâce fiction et réflexion. Pour le cinéma, il a scénarisé et réalisé plusieurs films. Pour les enfants il publie une trilogie dont l'album illustré Je suis fou de Vava . En 2018 paraît Autoportrait de Paris avec Chat, un livre de 320 pages entièrement dessiné à la main et considéré par la presse comme le livre le plus fou et le plus libre de ces dernières décennies.

Entre 1985 et 2018, Dany Laferrière a publié 30 livres. Traduit en plus de 15 langues dont le coréen, le japonais et l'allemand, l’oeuvre de Dany Laferrière rayonne dans le monde.

Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel
Crédit: PL2 studio

Cynthia Wu-Maheux Panurge

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2007, elle a cumulé les premiers rôles dans une multitude d’émissions et de séries télévisées, dont TraumaTactikL’Appart du 5eMémoires vivesPlan B et on la remarque présentement dans District 31 et L’Âge adulte I & II.

Au théâtre, nous avons pu la voir sur les planches du Théâtre Denise-Pelletier dans la pièce L’Avare de Molière et au Théâtre d’Aujourd’hui dans la pièce Yukonstyle où elle a défendu le rôle de Yuko. Elle a aussi été de la distribution des pièces La princesse Turandot et Médée, toutes deux présentées au Théâtre Denise-Pelletier.

Elle est également marionnettiste, depuis 2013, dans le spectacle Alice au pays des merveilles de la compagnie Tout à Trac.

Au cinéma, elle a incarné Jade Bossé dans le film L’Empire Bo$$é réalisé par Claude Desrosiers et, plus récemment, elle a interprété le rôle de Julie dans L’Origine des espèces du réalisateur Dominic Goyer. Ce dernier lui a valu une nomination comme « Meilleure actrice de soutien » en 2017 au Gala Québec Cinéma.

...

Extraits

«

Prologue de François Rabelais à travers la voix de Dany Laferrière 

Ce qu'on en dit

 

Philippe Cyr rend sur scène l’ambiance ripailleuse et festive des aventures pantagruelesques, où sont célébrées l’amour de la bonne chère, des banquets et des agapes. Cette utopie au quinzième degré –-ou est-ce le premier? – laisse malgré tout transparaître les réflexions humanistes de Rabelais, auteur-médecin qui réfléchissait autant sur Dieu que sur la place de l’homme ou l’importance du savoir

Marie Pâris - VOIR

« Le spectacle coloré dirigé par Philippe Cyr a le mérite d’offrir à une distribution paritaire — et formidable — des rôles à l’origine tous masculins. Et son illustration concrète de cet univers gastrique déborde généralement d’ingéniosité et de ludisme. »

Marie Labrecque - Le Devoir

[...] le texte très bien écrit et souvent spirituel et brillant, produit un tissage savant entre la grosse farce bien lourde et les raisonnements savants les plus sophistiqués

Sophie Jama/ Info-culture

«[Le spectacle ] démontre bien comment la verve comique de Rabelais ne se borne pas à utiliser les pouvoirs critiques et destructeurs du rire mais à faire du rire, lui-même, une vertu purgative et spirituelle.»

Maude Cucchi - Revue Jeu

«Avec Prouesses et épouvantables digestions du redouté Pantagruel, Gabriel Plante et Philippe Cyr ont réussi à digérer et rendre accessible une matière abondante, écrite il y a près de 500 ans, mais possédant des vertus curatives pour le monde d’aujourd’hui.»

Mario Cloutier - La Presse+

 « La mise en scène de Philippe Cyr est à la hauteur de la démesure et de l’impudeur du texte de Rabelais. La pièce s’ouvre sur un coup de génie, alors que Dany Laferrière incarne l’auteur de la Renaissance, interagissant avec ses personnages par le biais d’une voix hors champ que le timbre et la chaleur rendent immédiatement reconnaissable. »

MonThéâtre.qc.ca

« L’auteur Gabriel Plante […] a eu cette brillante idée de placer l’action dramatique dans le corps même du géant. »

Gilles G.Lamontagne - Sors-tu

« L’auteur a puisé dans l’œuvre de Rabelais, pour en faire ressortir toute la philosophie, l’humour et la critique sociale », explique le comédien Renaud Lacelle-Bourdon, qui campera le personnage Ponocrates qui est l’enseignant, celui qui transmet le savoir.

LOUISE BOURBONNAIS - Le Journal de Montréal

 « Devant l’ampleur de l’oeuvre, explique celui qui s’est permis d’aller piger dans Gargantua, la suite de Pantagruel, j’ai finalement choisi de me concentrer sur cette idée de progrès à laquelle Rabelais a en quelque sorte donné naissance. Ses écrits sont portés par une croyance en un monde meilleur, ils traduisent la conviction qu’une sortie de la noirceur est inévitable, qu’une rupture avec le Moyen Âge est imminente. » - Gabriel Plante

Christian Saint-Pierre - Le Devoir

« Ça m’a confirmé de continuer dans la fiction. Alors que la vague documentaire est très forte en ce moment au théâtre, il faut croire à la pertinence de l’art point barre. L’imaginaire puise autant dans l’esthétique que dans les sujets. Par exemple, durant la Renaissance, Rabelais critiquait les dogmes et croyait profondément au progrès de la pensée, aux capacités infinies des humains. J’ai trouvé un super interlocuteur avec Rabelais. » - Gabriel Plante

Luc Boulanger - La Presse +

Espace prof

Durée

1h30

sans

Entracte

Billeterie grand public
Besoin de plus de renseignements?

Contactez nos Services scolaires au 514 253-9095 poste 224 ou par courriel

Lundi au vendredi - 9h à 17h

Cahier du Théâtre Denise-Pelletier

Préparer votre sortie

Le TDP vous propose...